Concept passif:
Très bonne exposition, très forte isolation, étanche à l'air, ouvertures au sud et le minimum au nord, triple vitrage et protection solaire d'été, espaces tampons au nord, forte inertie thermique, VMC double flux haut rendement. Du coup, pas de chauffage central mais un simple petit poêle à granulé de 6 kw.
En sus, récupération d'eau de pluie et 20m² de panneaux photovoltaïques qui rendent la maison positive.
Objectif: être beaucoup plus performant qu'une maison BBC classique (50kWh/m²/an) et s'approcher du label passif qui est de 15kWh/m²/an pour les besoins de chauffage.

dimanche 28 février 2010

Lundi 18/01/2010

La première semaine de mise en route s’est passée pour le mieux. On se cale avec Clément qui a commencé le 11 et on va bosser ensemble pendant 6 mois. C’est parti, on avance bien pour ce début de chantier. On est dans la boue sans doute jusqu’à la fin du gros œuvre. Le gel et le dégel font de notre univers de travail un endroit assez peu confortable mais ça ne va pas durer si on avance bien. Je m’aperçois régulièrement pour y passer toutes mes journées que le choix du terrain s’avère judicieux tant pour l’ensoleillement que l’environnement.
Journée orga aujourd’hui. Je prépare la livraison du sable et du gravier (15T 2/3 1/3) pour cet aprèm. Je vide une fois de plus le chantier à la pompe que je me suis habitué à louer chez mon fournisseur préféré à 8h du mat avant l’école. Encore des litres de flotte récupérés dans le WE qu’il faut évacuer pour bosser dans de meilleures conditions.
Aménagement de la cabane pour améliorer les conditions sommaires pour nous changer et déjeuner, plateau, étagère et porte manteau.



Le rythme moyen c’est 9h 18h avec 3/4h de coupure déjeuner quand c’est sur place, avec le petit coup de réchaud dans la cabane.
Je tente ma chance chez Lou pour le déchargement du container avec sa grue, il me renvoie chez Piriou car pas le droit d’aller sur la route avec sa grue qui n’est pas homologuée.
Affaire à suivre demain…
Je remets en route le contact avec l’électricien qui me propose un suivi de chantier qui me va bien : quelques jours biens répartis pour les différentes phases et pas mal d’autonomie ce qui permet des économies de main d’œuvre consistantes.

Pour le reste du jour, une heure de pioche pour remettre nickel l’arase du rang de parpaings extérieur qui déborde un peu et gêne en partie la pose du rang intérieur qui doit être distant de 10cms.
Demain on remet ça avec au moins 1h de pioche pour finir l’arase et le reste à maçonner.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire