Concept passif:
Très bonne exposition, très forte isolation, étanche à l'air, ouvertures au sud et le minimum au nord, triple vitrage et protection solaire d'été, espaces tampons au nord, forte inertie thermique, VMC double flux haut rendement. Du coup, pas de chauffage central mais un simple petit poêle à granulé de 6 kw.
En sus, récupération d'eau de pluie et 20m² de panneaux photovoltaïques qui rendent la maison positive.
Objectif: être beaucoup plus performant qu'une maison BBC classique (50kWh/m²/an) et s'approcher du label passif qui est de 15kWh/m²/an pour les besoins de chauffage.

dimanche 14 novembre 2010

S43 De l'eau, on récupère...

Lundi, Jacques me fini le trou pour poser les cuves.

Le reste du début de semaine est un plutôt orienté sur le terrain qui nous reste à St Evarzec, ce dossier mené en parallèle depuis le début prend toujours un peu de temps.
De retour sur mon chantier, je fini les réseaux d’eau pluviale du pignon ouest qui doivent revenir à la cuve.
Au final ça commence à faire un sacré réseau tous ces tuyaux.
Sur la vue de détail qui suit, le tuyau du dessus collecte la moitié ouest du toit principal sur une descente et collecte aussi la moitié ouest du toit secondaire sur une autre descente qui arrive au pied de ce poteau.
Tout çà part à gauche vers le regard qui sert de préfiltre avant la cuve.
L’autre tuyau, en dessous, collectera l’eau de la casquette, qui se videra dans le toit terrasse en dessous puis dans une seule descente prévue en façade sud. Cette eau ne sera pas récupérée car elle aura plus ou moins stagnée sur le toit de la terrasse étanchée au goudron, ce tuyau va donc directement au puisard.

Je mets à niveau le fond du trou et je suis prêt pour recevoir les cuves.


Les réseaux terminés, on fait un super coup de cravache (toujours avec René) le jeudi et on boucle quasiment l’isolation. Il ne me reste qu’un tout petit peu à faire pour finir.

C’est donc terminé le vendredi avant la livraison des cuves l’AM.

Livraison des cuves.
J’ai fait le choix, après de longues tergiversations, de prendre des cuves béton, qui du reste sont mieux pour conserver l’eau.

Le dimensionnement idéal de l’installation donnait 7m3, sauf que des cuves de cette capacité coûtent plutôt très cher en polyéthylène (env 2500€) mais sont faciles à transporter et prémontées, et sont moins cher en béton mais tellement lourdes qu’il faut une énorme grue pour les mettre en place. Finalement, le mix des 2 donne 2 cuves béton de 4m3 (2200kg) qui sont couplées, le prix est plus raisonnable (1200€) et la mise en place peut se faire avec la grue du camion qui me livre.
Y a plus qu’à mettre ça dans le trou.


La semaine prochaine, je fais toutes les connexions du système. C’est aussi l’autre avantage des cuves bétons, il faut tout monter tout seul…Alim, trop plein, réhausses, ventil... Et comme il y en à deux, ça rajoute encore un peu...
Alors pourquoi ne pas s’y coller ???
Ciao

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire