Concept passif:
Très bonne exposition, très forte isolation, étanche à l'air, ouvertures au sud et le minimum au nord, triple vitrage et protection solaire d'été, espaces tampons au nord, forte inertie thermique, VMC double flux haut rendement. Du coup, pas de chauffage central mais un simple petit poêle à granulé de 6 kw.
En sus, récupération d'eau de pluie et 20m² de panneaux photovoltaïques qui rendent la maison positive.
Objectif: être beaucoup plus performant qu'une maison BBC classique (50kWh/m²/an) et s'approcher du label passif qui est de 15kWh/m²/an pour les besoins de chauffage.

mardi 21 septembre 2010

S36-37 Reprise

Salut les bloggers

Non je n’ai pas déserté le chantier.
La longue trêve de l’été est maintenant derrière nous. On peut dire qu’on en a bien profité. 8 semaines ensemble, beaucoup de copains et notre petit qu’on regarde grandir…
J’ai donc attendu la rentrée de tout le monde ici et fait la mienne aussi depuis maintenant 2 semaines, et mes premiers pas en solo sur mon chantier.
Mon premier achat de rentrée s’est porté sur la substitution de mon acolyte, mister Clems, par un appareil de compagnie pour accompagner mes longues journées de chantier (radio et MP3), faut bien pour ça pour faire au moins 8 mois tout seul...

La reprise se fait avec la dépose et repose du plancher de l’étage.
Je vire les vieux OSB qui ont servis pendant toute la maçonnerie et les remplace par d’autres panneaux d’OSB Sterling (sans colle). Ce nouveau plancher, total cette fois, va rester pendant tout la suite du chantier et sera couvert à la fin par un isolant phonique et un plancher massif.

Il y a de l’espace à l’étage.

Un bon ménage s’imposait dans le conteneur, notamment pour trouver les outils, ce qui devenait difficile à la fin de la première tranche.

Je me colle ensuite à la laine de bois histoire de voir comment ça se pose.

Après une journée et demie, la partie nord est isolée.
Ca se fait finalement pas mal, faut juste pas avoir peur de transpirer et un masque anti-poussière.
Pour le matériel, une grosse scie circulaire pour une première passe à 85mm de coupe et le reste du panneau (120mm) est coupé à l’égoïne. Le tout est posé en deux couches croisées pour finir à 240mm d’isolation, ça fait tout de même 19 ballots.


Après ça je retourne dehors. C’est là qu’est la priorité pendant qu’il fait encore beau (c’est rien de le dire).
Je dégage le préau de la laine de bois qui y est stockée depuis le mois de juin pour faire de la place et accéder au sous bassement. Du coup je monte les ballots qui serviront maintenant à l’étage. Bonne mission…En solo faut faire en 2 fois, d’abord je pose sur des tréteaux et ensuite j’envoie tout ça la haut. Maître mot : transpiration…


Du coup mon sous bassement est accessible pour un bon nettoyage en vue de faire l’étanchéité. Pelle et pioche sont de sortie, faut gratter tout ça pour passer l’enduit hydrofuge (2 couches croisées).
J’ai même le temps de commencer la première couche ce vendredi.

Finalement c’est encore une bonne séquence. Même tout seul, en 2 semaines on fait du boulot, d’autant que je n’y suis pas à temps complet, mon emploi du temps étant parsemé de RDV, c’est les seuls moments ou je ne transpire pas pour l’instant...

2 commentaires:

  1. Enfin des nouvelles,
    en te lisant je me dis : "oh putain toute la laine de bois a monter tout seul", ou " tout l'osb a déplacer, ou " tout le sous bassement a nettoyer etc etc....
    Bon allez, bon courage et hésite pas a appeler.

    Clems

    RépondreSupprimer
  2. je n'ai pas vu le coup partir... mais maintenant je ne vais rien loupé !
    bonne rentrée !

    Jérôme

    RépondreSupprimer