Concept passif:
Très bonne exposition, très forte isolation, étanche à l'air, ouvertures au sud et le minimum au nord, triple vitrage et protection solaire d'été, espaces tampons au nord, forte inertie thermique, VMC double flux haut rendement. Du coup, pas de chauffage central mais un simple petit poêle à granulé de 6 kw.
En sus, récupération d'eau de pluie et 20m² de panneaux photovoltaïques qui rendent la maison positive.
Objectif: être beaucoup plus performant qu'une maison BBC classique (50kWh/m²/an) et s'approcher du label passif qui est de 15kWh/m²/an pour les besoins de chauffage.

jeudi 25 octobre 2012

Un peu de recul, déjà...

Voilà bien longtemps qu'il n'y a pas eu de post sur ce blog. Ce chantier est déjà derrière moi depuis un long moment maintenant. Même s'il en reste à faire et que quelques journées y sont encore consacrées, on est plutôt à l'heure du bilan et on peut déjà avoir un vrai retour sur les performances qui n'étaient que des ambitions il n'y a pas si longtemps. Ces ambitions sont donc devenues des résultats, et les performances escomptées sont atteintes. En bref: le test d'étanchéité à l'air est deux fois supérieur à ce que demande le label BBC (0.3 pour 0.6 exigé), le confort apporté par les triples vitrages est très agréable et lisse les amplitudes thermiques ressenties derrière les baies, la double flux brasse une température très homogène dans toute la maison et le poêle à granulé convient parfaitement aux besoins de chauffage. On serait sans doute encore mieux avec un peu plus d'isolation, notamment dans le toit, mais nous n'avons jamais cherché le label "Passivhaus" et les résultats nous conviennent parfaitement. En chiffres: nous avons donc passé l'hiver avec 50 sacs de granulés, c'est à dire 250€ de budget pour les besoins de chauffage de nos 170m², ce qui équivaut à 22kwh/m²/an (calcul:50x15kgx5kwh=3750kwh/170m²=22kwh/m²/an). On est donc la aussi plus près du passif (15kwh/m²/an) que du BBC qui exige 50kwh/m²/an. Nous avons par ailleurs produit un peu plus de 3400kwh avec les panneaux photovoltaïque, et donc émis une facture à EDF de 1980€ pour cette première année, vive le soleil... Il n'en reste pas moins que tout ça ne c'est pas fait tout seul. Je cumule avec les coups de mains environ 4500h de travail et nous essuyons un an et demi de chantier intensif pour en arriver là, Christelle ayant assuré seule toutes les heures et l'énergie non comptabilisables pour la marche collective menant à la réussite de ce projet.

1 commentaire:

  1. Merci pour l'article. Il est intéressant. Je cherche un service de chauffage à Montréal. Avez-vous des suggestions?

    RépondreSupprimer