Concept passif:
Très bonne exposition, très forte isolation, étanche à l'air, ouvertures au sud et le minimum au nord, triple vitrage et protection solaire d'été, espaces tampons au nord, forte inertie thermique, VMC double flux haut rendement. Du coup, pas de chauffage central mais un simple petit poêle à granulé de 6 kw.
En sus, récupération d'eau de pluie et 20m² de panneaux photovoltaïques qui rendent la maison positive.
Objectif: être beaucoup plus performant qu'une maison BBC classique (50kWh/m²/an) et s'approcher du label passif qui est de 15kWh/m²/an pour les besoins de chauffage.

lundi 1 novembre 2010

S40-41 Retard sur le web mais pas sur le chantier…

Je suis moins sur le web mais ça avance quand même.
La semaine 40 aura été consacrée plutôt au rachat du prêt fait l’année dernière, c’est d’actualité vu les taux pratiqués en ce moment mais ça prend du temps.
Bilan, une économie d’environ 7000€, ça vaut le coup de prendre un peu de temps.
Avec çà, un peu de bois à faire en vue de l’hiver qui se pointe et la semaine aura passée bien vite...C'est comme çà...

S41, je suis un peu plus sur le chantier et c’est un peu plus concret que la semaine passée.
Je fais un coffrage (je dirai même un putain de coffrage) autour du préau pour pouvoir mettre le sol au niveau définitif. La semaine prochaine, j’ai un tracto qui vient faire du terrassement et il sera plus efficace pour çà que moi avec ma brouette…Il faut donc que çà tienne, en plus çà fera disparaitre les plots béton.


Je fais aussi la version définitive du plancher de la terrasse de l’étage qui sera étanchée en fin de semaine (enfin)…
Pour ça il faut en fait faire 2 planchers, le premier est posé sur les solives puis je pose des liteaux qui corrigent la pente que nous avions donnée avec Clément. En effet, cette pente s’avère inutile pour le toit terrasse, mais surtout pose un problème car le plancher doit reposer aussi sur le rang de brique… Je corrige donc cette pente et pose un deuxième niveau de plancher qui recouvre l’ensemble…

La mission d’étanchéité à chaud est ensuite confiée à un spécialiste. Collage de diverses membranes (écologiques bien sûr) qui font que l’isolation (160mm de mousse polyuréthane) faite par l’extérieur se retrouve finalement emprisonnée dans un sandwich étanche.



Le tout est encore collé au chalumeau, reste à faire l’évacuation avec une sortie en plomb sur laquelle des retours de bitume sont aussi faits…


Bien content que ce soit fait, je ne prends plus l’eau, en tous cas, pas par-là…
Le reste de l'eau rentre par la faitière et dépend de la pose des panneaux photovoltaïques.
Ca c'est S42 et 43 et ça devrait être publié cette semaine, mais il y a aussi le RHUM à suivre...Pas facile d'être partout.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire