Concept passif:
Très bonne exposition, très forte isolation, étanche à l'air, ouvertures au sud et le minimum au nord, triple vitrage et protection solaire d'été, espaces tampons au nord, forte inertie thermique, VMC double flux haut rendement. Du coup, pas de chauffage central mais un simple petit poêle à granulé de 6 kw.
En sus, récupération d'eau de pluie et 20m² de panneaux photovoltaïques qui rendent la maison positive.
Objectif: être beaucoup plus performant qu'une maison BBC classique (50kWh/m²/an) et s'approcher du label passif qui est de 15kWh/m²/an pour les besoins de chauffage.

mardi 29 juin 2010

S25 Prépa fenêtres, la suite…Prépa casquette pour le toit.

Les appuis des portes fenêtres sont fait de la même façon que les fenêtres la semaine dernière.

Collage de l’appui. Le système n’est pas totalement satisfaisant. Il y a des soucis de stabilité de la plaque sur le lit de colle au séchage. On améliore le système en faisant des cales pour tirer la colle et avoir une répartition homogène afin de limiter le problème.

On passe aux bandes de redressement pour égaliser le support et avoir une bonne étanchéité à l’air lors de la pose. Les plinthes qui servent de coffrage sont posées au niveau et à la profondeur choisie pour que la fenêtre en place déborde de 15mm à l’intérieur. Ensuite on charge de ciment.

Après décoffrage, on a un support propre pour coller la compribande dans le fond de la feuillure.
Il restera un vide entre la fenêtre et le fond de la feuillure de 5 à 10mm qui sera comblé par une compribande, un joint adhésif qui s’expanse et rendra la pose étanche à l’eau. Le côté de la feuillure (vide de 15 à 20mm) sera aussi comblé par une autre compribande collée sur le dormant, étanche à l’air celle-ci.
On s’est fait un gabarit de la fenêtre qu’on pose sur chaque appui de fenêtre afin d’être sûr de ne pas être gêné au moment de la pose par des mauvais contacts au niveau des rejingots.

Mercredi, je me démène pour aller chercher ma laine de bois chez le fournisseur près de Quimper qui n’a pas de camion pour livrer et me propose un transport à 300€. Je fais le choix de le faire moi-même et j’y passe une grosse ½ journée pour seulement 60€ mais c'est une sacrée expédition. A Bamako, ça n’aurait surpris personne mais ici, je suis quand même border line sur le chargement, très africain…2 tours comme çà, et je n’ai pas tout. Le reste, c’est le vendeur qui le fera en 3 voyages pour les 20 ballots restants, faut pas déconner quand même…

Plus qu’à mettre tout ça sur le toit et je vais pouvoir bosser dans de bonnes conditions l'hiver porchain. On fera les premières stats sans chauffage...

Vendredi. On finit la semaine avec la pose des jambes de force en galva que j’ai fait faire dans un chantier sur le port. Elles tiendront, tant en poussée qu’à l’arrachement, le débord de toit qui sera lourd car entièrement couvert avec les panneaux photovoltaïques .

Pour ce faire ainsi que pour vider le camion de l’avant-veille et en vue de la couverture la semaine prochaine, j’ai programmé le retour du 3ème homme, indispensable pour ces phases que j’ai donc concentrées. Il faut l’amortir, on va en profiter…

Le renfort est posé, c’est du super costaud, super propre et torché dans l’après midi, même si on a fini à 19h, lundi on sera sur autre chose.

Les semaines défilent et on se rapproche de la fin de cette grosse première période.
Clément arrête le 12 juillet, c’est une semaine plus tard que prévu et l’objectif d’être hors d’eau hors d’air à son départ, en point de mire depuis toutes ces semaines, devrait être tenu.
Reste donc 2 semaines pour mener à bien cette première tranche et comme annoncé, nous devrions être en mesure d’organiser cet été notre soirée « Hors d’eau hors d’air », qui comme son nom l’indique, se déroulera sans enfant.
A la semaine prochaine, et bonnes vacances à ceux qui partent, nous il nous reste 2 bonnes semaines et sans doute quelques jours de finition avant la trêve et des vacances familiales bien méritées, car ce projet étant lui aussi familial, pendant que je bosse dessus, ma petite femme bosse elle aussi à la maison et fait tourner toute seule la boutique sans sourciller, je lui en suis très reconnaissant.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire